Publicité

Le lait et les produits laitiers biologiques : une croissance sur tous les fronts

Produits finis, Tendances 23 Fév 2017
Le lait et les produits laitiers biologiques : une croissance sur tous les fronts
Les produits laitiers biologiques : produits de base - ©Ingrebio

 

Si le lait de consommation reste de loin son premier usage, le lait de vache biologique se transforme aussi largement. La France est notamment leader en Europe sur la fabrication de yaourts et autres laits fermentés. Elle est le 2ème producteur de beurre bio derrière l’Allemagne.

rayon supermarché des produits laitiers bio

Rayon produits laitiers bio en GMS - ©Ingrebio

Les premières analyses de 2016 ont confirmé l’intérêt des consommateurs pour les produits laitiers biologiques : sur les 10 premiers mois, les augmentations sont très nettes : + 25 % sur le beurre, la crème et les fromages par exemple, + 17 % sur les yaourts, + 11 % sur fromages frais et + 8 % sur le lait conditionné. Cette tendance se prolongera-t-elle suffisamment pour absorber les nouveaux volumes de lait bio prévus ?

En décembre 2016, France Agrimer publiait une étude complète[1] sur la filière lait de vache biologique française, retraçant son évolution, de l’offre à la demande, depuis le début des années 2000. Celle-ci, que nous vous illustrons ici pour son volet "transformation" dans cet article de tendance bio, a analysé un marché hyper tendu pour se projeter dans un possible futur équilibre de l’offre et de la demande.

 

La production de lait rattrapera-t-elle la demande ?

La production française de lait de vache biologique a fortement évolué depuis 15 ans, et une croissance forte du nombre d’élevages laitiers biologiques et du cheptel de vaches laitières a pu être observée en particulier depuis 2010. Le nombre d’élevages certifiés bio a augmenté de 63% en 5 ans. Face à l’essor de la demande, les conversions ont repris à un rythme très soutenu et inédit : entre novembre 2015 et mai 2016, pas moins de 524 exploitations ont choisi la conversion en activité laitière bio selon le CNIEL.

En 2015, la collecte de lait biologique atteignait 557 millions de litres, représentant 2,3% du lait de vache français. Au 1er semestre 2016, elle avait déjà augmenté de 4,7% par rapport à la même période de l’année précédente.

Les prévisionnistes se demandent donc si la filière saura gérer cette évolution rapide à la fois de l’offre et de la demande, afin que celles-ci se rencontrent au plus juste ?

 

Côté transformation du lait bio, quelles tendances de développement ?

L’analyse de France Agrimer montre l’évolution des fabrications de produits laitiers biologiques, toutes espèces confondues (vache, chèvre et brebis), depuis 2007. La progression est forte à l’image de la collecte de lait biologique.

Les plus gros volumes de lait biologique transformé demeure le lait de consommation, conditionné, qui atteignait 254,9 millions de litres en 2015 (+36,6% par rapport à 2011). Le lait conditionné bio représente alors 7,6% du lait français total.

Les yaourts et le beurre sont ensuite les transformations les plus développées (v. figure). En 2015, les yaourts biologiques représentent 3,4% du marché global. Le beurre biologique représente 2,3% de part de marché.