Publicité

Marève relève les défis du Challenge Agorize avec ses pois chiches décortiqués

Actualités, Fournisseurs 19 Mai 2017
Marève relève les défis du Challenge Agorize avec ses pois chiches décortiqués
Les pois chiches décortiqués ou cicerettes - ©Mareve

 

La culture du pois chiche contribue à l’agroécologie et participe au développement d’une agriculture compétitive et durable. Cependant, le pois chiche contient dans son tégument des facteurs antinutritionnels et des substances amères. En les décortiquant, la société Marève améliore donc le goût, la digestibilité et la biodisponibilité des nutriments du pois chiche. « Le process de décorticage que j’ai mis au point est 100% naturel et n’altère en rien les propriétés physico-chimiques et fonctionnelles de la graine », explique Marie Ferzli, fondatrice de Marève. « On appelle alors Cicerette, le pois chiche décortiqué obtenu ».
La Cicerette est un aliment de santé. Elle est aussi incontournable dans le développement du marché « sans gluten » car elle permet de reformuler des aliments qui ont la même valeur nutritionnelle que ceux avec du gluten. En plus la farine de Cicerette est un exhausteur de saveur du fait de sa forte teneur en glutamate monosodique en milieu aqueux.
Les propriétés de la Cicerette seront détaillées lors du salon Nutrevent à Lille car elle sera présentée au Challenge Agorize. Marève candidate en effet pour relever les 5 défis du concours : nutritionnel, environnemental, gustatif, satiété et culturel.
« A partir de la Cicerette, nous pourrons créer des recettes revisitées, améliorer la qualité nutritionnelle de notre pain en diminuant le sel, abaisser l’indice glycémique tout en augmentant la teneur en protéines », souligne Marie Ferzli. « Nous pourrions aussi développer des farines concentrées, des concentrats, isolats et hydrolysats, pour répondre à la demande », projette-t-elle.
Marève travaille des pois chiches issus de l’agriculture biologique qu’elle propose déjà aux transformateurs bio.