Publicité

Bilan 2016 : les transformateurs bio profitent d’un marché en nette progression

Dossiers, Filière Bio 16 Juin 2017
Bilan 2016 : les transformateurs bio profitent d’un marché en nette progression
La Bio en magasin spécialisé - ©Ingrebio

 

Les rencontres nationales Printemps Bio se sont déroulées du 1er au 15 juin, dans un contexte de croissance exponentielle de la consommation de produits Bio et de forte progression des filières amont et aval. Une bonne nouvelle pour la reprise de l'activité économique sur nos territoires et pour l'emploi.

Les responsables de l'Agence BIO, son nouveau président Gérard Michaut en tête, ne pouvaient espérer meilleure conjoncture, pour donner aux rencontres nationales Printemps Bio toute leur portée. L'organisation interprofessionnelle, sous tutelle des ministères de l'Agriculture et de l'Ecologie, a présenté fin mai les chiffres 2016 de la production et de la transformation Bio hexagonales. C'est peu dire que les voyants sont au vert ! Consommation, production, transformation et distribution… tous les segments de la filière sont en nette progression. Cerise sur le gâteau, la vitalité et la structuration du marché de la Bio français sont génératrices d'emploi, à tous les échelons, et notamment pour les transformateurs bio. La hausse moyenne annuelle de 8,4% du nombre d'emplois directs, ces quatre dernières années, a porté leur nombre de 85 500 à 118 000 ! Ce chiffre emblématique survole l'ensemble des statistiques 2016, comme un heureux présage.

 

Le marché français de la Bio pèse 7 milliards d'euros

+1,228 milliard de 2015 à 2016 contre +731 millions de 2014 à 2015. Ces quelques chiffres illustrent le caractère exceptionnel de l'année 2016 concernant la consommation bio française. Le total TTC des achats consommateurs est porté à plus de 7 milliards d'euros, soit sept fois plus qu'il y a quinze ans... Le réflexe Bio s'ancre progressivement dans les habitudes de consommation individuelles, ce qui s'avère être le meilleur signal. Plus que les restaurations commerciales et collectives (400 M€), c'est bien la consommation à domicile qui s'envole, au-delà des 6,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires. La moyenne par français est désormais de 107 euros annuels d'achat de produits bio, soit 3,5% du marché alimentaire à domicile.

 

Les transformateurs de produits bio dans le tempo

Les chiffres très encourageants de la consommation mettent en évidence le développement harmonieux des filières face à la demande. On dénombre en effet plus de 400 nouveaux opérateurs bio chaque mois, parmi lesquels de nouveaux transformateurs.

Transformation bio : la barre des 10 000 franchie

Le nombre d'entreprises certifiées en aval du secteur de la Bio (transformateurs et distributeurs) a été multiplié par trois depuis 2005.