Publicité

Tendance : Les ingrédients du succès du snacking bio et sain

Produits finis, Tendances 04 Juil 2017
Tendance : Les ingrédients du succès du snacking bio et sain
Le snacking de plus en plus bio et sain - ©yeko 123RF

 

Les habitudes alimentaires évoluent, à la fois très rapidement, et aussi de manière paradoxale. D’un côté, les français préfèrent s’approvisionner en produits de base, à proximité et redécouvrent le goût de cuisiner… De l’autre, certains repas se simplifient et se nomadisent. L’ « entrée plat fromage dessert » n’est plus d’actualité. D’une part, par manque de temps et d’autre part, par volonté de réduire les apports caloriques, on préfèrera le simple et sain « salade dessert ».

La réduction du temps consacré à l’alimentation (courses, préparation, consommation,...), l’augmentation des distances entre domicile et travail, l’augmentation du nombre de repas pris à l’extérieur (principalement le déjeuner en semaine), la tentation du grignotage, même à la maison (« Homadisme »)… sont autant de facteurs qui expliquent le succès des produits dits de snacking. En témoigne aussi les résultats récemment annoncés du concours étudiant Ecotrophélia : la génération Z arrive avec le plein d'idées pour l'alimentation saine et nomade et c'est un stick de lentilles qui remporte le trophée d'or.

Néanmoins, si de plus en plus de Français snackent entre les repas ou à la place des repas[1], ils le font désormais de façon plus équilibrée et plus saine car ils sont globalement en quête du mieux manger, du mieux vivre et de leur bien-être. Une vague de la consommation, sportive, jeunes actifs, bio-urbains… a d’ailleurs largement contribué à l’essor du snacking sain. Et le snacking bio ET sain fonctionne du coup très bien.

 

L’offre snacking bio et sain se diversifie

Au-delà du simple encas qui se matérialisait, il y a peu encore, par l’intemporelle barre de céréales, l’offre en produits de snacking s’invite à tous les rayons. Des snacks salés, version apéro ou repas sur le pouce, aux snacks sucrés, du biscuit au sachet de fruits secs, la tendance snacking couvre aujourd’hui tous les secteurs alimentaires, y compris celui des boissons. Même le petit déjeuner devient nomade, avec une offre qui supplantera vite la briquette de lait aromatisé !

Pour répondre aux consommateurs en attente de produits surs et sains, de nombreux lancements se font directement en bio. On peut donc observer à la fois la nouvelle offre bio des entreprises conventionnelles, mais aussi l’émergence de start-ups bio innovantes sur ce credo. Tandis que les entreprises pionnières de la bio adaptent, elles, leur offre pour plus d’avantages nutritionnels.

Entre 2014 à 2016, le nombre de lancements de produits de snacking biologiques a augmenté de 58,8% en Europe[2].

 

 

Mais comment manger sur le pouce de façon équilibrée ?

En effet, nous nous sommes posés la question des critères permettant de qualifier un produit de snacking de ‘sain’. Est-ce une question de valeur calorique ? de richesse en protéines ou en vitamines ? Est-ce qu’un produit ‘sans gluten’ ou ‘vegan’ est forcément ‘sain‘ ?...