Publicité

Etats généraux de l’alimentation : les entreprises de la bio mobilisées et forces de proposition

Actualités, Filière Bio 21 Juil 2017
Etats généraux de l’alimentation : les entreprises de la bio mobilisées et forces de proposition
Intervention de l'INRA aux États Généraux de l'alimentation - ©CamilleJean

 

Les entreprises de la bio rassemblées au sein du SYNABIO se réjouissent du lancement, ce 20 juillet, des Etats généraux de l’alimentation.
Ils ouvrent en effet un indispensable espace de réflexions et de propositions sur le partage de la valeur et sur les attentes de nos concitoyens vis-à-vis de leur alimentation et du monde agricole.

Les filières biologiques affichent depuis plusieurs années une forte croissance et offrent ainsi de nouveaux débouchés à la fois durables et rémunérateurs aux agriculteurs et aux entreprises agroalimentaires.

Ce succès démontre que les consommateurs sont prêts à faire le choix de produits de qualité, issus d’une agriculture vertueuse, non seulement pour l’environnement et la santé de tous, mais aussi pour l’économie des territoires. Nos filières répondent à la demande sociétale pour plus de transparence, de proximité et d’équité dans la rémunération des agriculteurs et c’est ce qui fonde leur réussite.

En tant que démarche de progrès ayant fait ses preuves, l’agriculture biologique doit être pleinement reconnue par les pouvoirs publics dans le cadre des Etats généraux de l’alimentation.

De nombreux chefs d’entreprises bio sont désireux de partager leurs retours d’expérience au bénéfice de l’ensemble des acteurs de l’agroalimentaire. Il appartient aux Ministères de l’Agriculture et de l’Ecologie de veiller à ce que ces entrepreneurs aient bien voix au chapitre dans les différents groupes de travail en cours de constitution. Ils ont proposé leur candidature et sont prêts à apporter leur contribution constructive et innovante à ces Etats généraux.

Le Synabio quant à lui participera activement aux débats et souhaitent y soutenir le fait que "la BIO est un modèle qui apporte des solutions cré.dibles et pour créer de la valeur et des emplois durables dans les filières agroalimentaires" et qu'"elle doit être soutenue avec une ambition forte comme faire de la France le 1er pays bio d’Europe". Le Syndicat des Transformateurs Bio proposent ainsi 7 outils pour investir dans la transition vers le modèle Bio.

Parmi ces outils, la TVA bio à 2,1% et différentes mesures de financement de l'agriculture biologique (renforcement du Fonds Avenir Bio, mobilisation des budgets de la PAC et du fonds de modernisation de l’agriculture...) soutiendraient les externalités positives de la bio et inciteraient les conversions. Le Synabio s'engage aussi pour plus de Bio dans la restauration collective publique et promeut la contractualisation de long terme dans les filières bio afin de garantir un partage équitable de la valeur.

 

Pour en savoir plus, contactez Synabio : synabio@synabio.com.

Pour contribuer aux échanges et à la construction de nouvelles solutions pour l'agriculture et l'alimentation de demain, les Etats Généraux ont mis en place une plate-forme de participation collective selon les principes de la démocratie ouverte. Chacun peut donner y faire entendre sa voix : https://www.egalimentation.gouv.fr/.