Publicité

Le Sustainable Foods Summit incite les IAA à suivre les modèles durables expérimentés

Conférences, Événements 07 Août 2017
Le Sustainable Foods Summit incite les IAA à suivre les modèles durables expérimentés
Nouvelle édition du Sustainable Food Summit Européen - ©Ecovia Intelligence

 

L'édition européenne du Sustainable Foods Summit a réuni plus de 100 cadres supérieurs de l'industrie alimentaire à Amsterdam le 1er et 2 juin dernier pour débattre des problèmes de durabilité des systèmes agricoles et agroalimentaires.

 

Où en est-on des défis du développement durable ?

Les discussions initiales ont porté sur les approches en matière de développement durable. Dans son discours, le professeur Michael Braungart de EPEA International Umweltforschung (photo 1) a exhorté les entreprises alimentaires à aller au-delà de la pensée d'efficience traditionnelle. Citant des exemples de déforestation pour l'agriculture, des îles en plastique et la diminution de la qualité de l'air, il a déclaré que les structures de conception traditionnelles étaient perfectibles en termes d’impacts. Braungart croit que la voie à suivre est la conception du produit pour l'efficacité.

Adrian de Groot Ruiz

Adrian de Groot Ruiz (True Price) - ©Ecovia Intelligence

Tom Zoellner, fondateur de TZervice, appelle à s’investir dans l'agriculture urbaine. Avec la moitié de la population mondiale vivant actuellement dans les zones urbaines, il a déclaré qu'il y avait des possibilités pour les détaillants et les opérateurs de la restauration dans ce domaine émergent. Dans un autre témoignage, Ecofys a montré comment les outils d'évaluation du cycle de vie sont utilisés par des entreprises comme Alpro pour mesurer l'empreinte carbone de ses produits. Selon Annemarie Kerkhof, ces indicateurs permettent de mesurer les impacts environnementaux et de faire des comparaisons entre les produits.
Adrian de Groot Ruiz (True Price) et Tobias Bandel (Soil & More) ont présenté des résultats sur le coût réel des produits alimentaires et boissons. Bien que la sensibilisation aux externalités des produits agricoles augmente, il faut selon eux davantage de pression sur les entreprises alimentaires. Les deux orateurs ont déclaré que des taux d'adoption plus élevés pour les aliments durables étaient nécessaires pour réduire l'écart d'externalité avec les produits conventionnels.

Elfrieke van Galen de TheRockGroup a examiné comment l'industrie alimentaire peut se préparer à une économie circulaire. En plus de trouver de nouvelles valorisations pour les déchets alimentaires, elle a déclaré qu'il y avait des opportunités à développer avec l’aquaponie, les emballages à base de plantes ou des frigos sociaux. Jessica Sansom of Innocent Drinks a témoigné quant à elle que l'emballage durable restait une étape épineuse pour la société de smoothies. Ils utilisent du plastique recyclé pour tenter de fermer cette boucle emballage.

 

Les avancées dans le monde des ingrédients

La session dédiée aux ingrédients alimentaires a commencé par une conférence sur la traçabilité dans les chaînes d'approvisionnement alimentaire. Selon Andy Green de Cert ID, les risques de sécurité alimentaire et de fraude augmenteraient dans les chaînes d'approvisionnement mondiales.