Publicité

Mémo : Les extraits de romarin bio

Dossiers, Ingrédients, Mémo 15 Jan 2018
Mémo : Les extraits de romarin bio
Extrait de romarin - ©Mona Makela_123RF

 

Origine et description

Origine botanique Rosmarinus officinalis, famille des Lamiacées.
Description

Les extraits de romarin utilisables en agroalimentaire proviennent de ses fines feuilles persistantes de couleur vert foncé. Le romarin est une plante aromatique buissonnante pouvant atteindre 2 mètres de haut.

Il existe différents types d’extraits de romarin bio en fonction du principe actif majoritaire, du solvant d’extraction (éthanol ou CO2 supercritique), de la forme (poudre ou liquide) et de la formulation (hydrosoluble, liposoluble, hydro-dispersible…).

Les extraits de romarin sont encadrés par un cadre réglementaire depuis 2010 et ont le statut d’additifs antioxydants autorisés en bio.

Pays d’origine Originaire du pourtour méditerranéen (France, Maghreb, Espagne, Italie, Grèce…), cette plante est désormais présente dans tous les milieux tempérés. Les plus gros producteurs sont l’Espagne, l’Algérie et le Maroc. La récolte de romarin pour la fabrication d’extraits peut provenir de cueillette sauvage lorsqu’il se développe dans des domaines forestiers comme au Maroc. Dans ce cas, la récolte est gérée durablement et la certification bio est facilitée.
Autres noms connus Pour le romarin : encensier, herbe aux couronnes, rose de la mer.
Composition 

Les extraits de romarin contiennent principalement des composés aromatiques volatiles, constitutifs de l’huile essentielle, ainsi que plusieurs composés actifs qui ont montré des propriétés antioxydantes, majoritairement des acides phénoliques, flavonoïdes, diterpénoïdes et triterpènes. Les principaux composés antioxydants des extraits de romarin sont l’acide carnosique et le carnosol (diterpènes phénoliques) ainsi que l’acide rosmarinique (acide phénolique).

L’acide carnosique est le composé antioxydant le plus efficace de la fraction liposoluble du romarin. Il est plus actif que d’autres diterpènes phénoliques tels que le carnosol et le rosmanol. Tandis que l’acide rosmarinique est le composé antioxydant hydrosoluble le plus efficace du romarin. Ces composés représentent donc des indicateurs de la qualité antioxydante des extraits de romarin.

Les extraits de romarin sont caractérisés principalement par leur teneur en antioxydants (carnosol et acide carnosique) par rapport à leur teneur en composés aromatiques volatiles (bornéol, acétate de bornyle, camphre, 1,8-cinéol (eucalyptol), verbénone).

La composition chimique des extraits de romarin dépend de l’origine géographique de la plante, de la méthode d’extraction… La distribution des diterpènes phénoliques, flavones et acide rosmarinique peut aussi varier pendant le développement des feuilles.

L’extrait CO2 de romarin est riche en phénols de diterpène actifs, principalement l’acide carnosique, le carnosol, le rosmanol… Il contient les concentrations les plus élevées en acide carnosique.

Caractéristiques organoleptiques  

Aspect : liquide huileux ou poudre.

Couleur : variable en fonction des applications (transparent, jaune pâle, verdâtre, brun...).

Odeur : forte, aromatique, fraîche.

Certains extraits de romarin sont désodorisés afin que leur incorporation ne dénature pas les caractéristiques organoleptiques des produits finis.

Propriétés physico-chimiques En fonction de leur composition et de leur forme, les extraits de romarin peuvent être :

  • Solubles dans l’eau ;
  • Solubles dans l’huile ;
  • Dispersibles dans l’eau ou l’huile.

Article préparé par Florence Bertrand, Anthony Cousseau et Laure Gutehrle, Master Innovation Alimentaire - Agrocampus Ouest Rennes

 

image_print