Publicité

Contamination des plantes sauvages : l’alerte d’un opérateur allemand

Actualités, Ingrédients, Qualité 27 Juil 2018 1 minute de lecture
Contamination des plantes sauvages : l’alerte d’un opérateur allemand
Tilleul à proximité de cultures agricoles - ©Donja Velika

 

D’après Organic-market.info, le spécialiste allemand des thés et tisanes biologiques Heuschrecke tire la sonnette d’alarme sur la contamination des plantes sauvages. En lançant l’action politique « Fleurs de tilleul », celui-ci souhaite attirer l’attention à la fois des acteurs industriels et des politiciens.
En effet, en suivant le niveau de contamination de sa récolte de tilleul, Heuschreke s’inquiète de la contamination des compléments alimentaires et médicaments à base de plantes sauvages.

Depuis le début du mois de mai, un laboratoire accrédité a réalisé un suivi de la récolte de tilleul en Croatie et a également examiné le niveau de contamination des autres plantes médicinales récoltées à proximité dans la nature. À partir de ces résultats, Heuschrecke a compilé une liste d'herbes sauvages contenant du glyphosate et les a publiées sur son site. Pour exemple, quelques données ci-dessous :

  • Stellaire intermédiaire : 35 216 mg/kg
  • Fumeterre : 24 118 mg/kg
  • Capselle bourse-à-pasteur : 9,01 mg/kg
  • Racine d'oseille : 10,625 mg/kg
  • Epilobe : 2 033 mg/kg
  • Prêle des champs : 3 174 mg/kg

 

Ces niveaux de contamination au glyphosate sont bien au-dessus de la valeur limite, qui est par exemple pour le thé et les tisanes de 2 mg/kg.
Les analyses montrent aussi que même à des distances de plus d'un kilomètre des champs traités, des charges élevées subsistent. Le laboratoire suppose que non seulement le glyphosate se dégraderait très lentement, mais aussi qu'il s'accumulerait dans la plante. En outre, sa très forte solubilité entrainerait sa propagation bien au-delà des champs conventionnels.

Dos du sachet de tilleul Heuschrecke - ©Heuschrecke

 

Pour sensibiliser largement sur l’état de pollution des terres y compris sauvages, Heuschrecke mène son action jusqu’à ses produits.
Son tilleul sera désormais commercialisé avec l’étiquetage « issu de récolte sauvage (conventionnel) », et affichera au dos la quantité de glyphosate contenu dans cette plante "sauvage".

 

image_print