Publicité

Bonabio lauréat des Trophées de la performance énergétique de l’agroalimentaire

Actualités, Fournisseurs 25 Oct 2018 1 minute de lecture
Bonabio lauréat des Trophées de la performance énergétique de l’agroalimentaire
Les finalistes des Trophées de la Performance Énergétique de l'Industrie Agroalimentaire (à droite Diego Garcia, co-fondateur et Jérôme PUES, pilote de progrès eau/energie de Bonabio - ©Bonabio

 

D'après Patricia Ricard, Présidente de l’Institut Océanographique Paul Ricard & Présidente du jury des Trophées de l’édition 2018,
les efforts des industriels en matière de performance énergétique ne sont pas toujours reconnus à leur juste valeur. C’est pourquoi, l’Institut Orygeen a créé les Trophées de la performance énergétique de l'IAA, qui contribuent à mettre en avant ces entreprises qui ont fait le choix de mettre en place des démarches énergétiques structurées et engagées pour améliorer leur compétitivité. "Les Trophées de l'Institut Orygeen permettent de mettre en lumière les entreprises qui prouvent qu'une démarche créative et volontaire peut avoir un impact positif sur leur compétitivité et sur l'environnement", affirme en effet Patricia Ricard.

Un projet de méthanisation performant récompensé

La remise des Trophées de la performance énergétique de l'IAA a eu lieu lors du SIAL à Paris Villepinte le mercredi 24 octobre. Le Trophée a récompensé La Quercynoise, groupe coopératif de producteurs de canards, dont l'activité couvre de l’élevage à la commercialisation de produits hauts de gamme. Cette coopérative a mis en place une unité de méthanisation et un réseau de chaleur pour son site de transformation. Elle investit 4% de son chiffre d'affaires dans des projets de performances énergétiques et a pu réaliser une économie de 37%. Jean-Marc Callois, délégué ministériel aux entreprises agroalimentaires auprès du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation a reconnu "l'approche écosystémique" de la démarche. "Les solutions sont dans les entreprises, a-t-il déclaré. "L’État est le garant de la stabilité du système, mais les entreprises ont la capacité de savoir ce qui marche vraiment aux niveaux économique et technique sur le terrain".

Une PME Bio remarquée dans les 5 finalistes

C'est également ce qu'a pu prouver la PME Bonabio, grossiste importateur de produits biologiques, également lauréate de cette 4ème édition des Trophées. Les investissements pour le nouveau bâtiment de Bonabio à Rungis ont été pensés dans une démarche volontaire pour une efficacité énergétique optimum. Pour Diego Garcia, co-fondateur de Bonabio, avoir des objectifs pour sa murisserie en adéquation avec sa démarche RSE et Bio était une évidence. "Fonctionnant 24h/24 et 7j/7, notre murisserie bio se devait d'être la moins énergivore possible", explique-t-il.  Ainsi entre 2016 et 2017, malgré une augmentation de l'activité, une réduction de 6,7% de la facture énergétique a déjà été atteinte.

 

 

image_print