Publicité

Lécithine bio obligatoire : le marché est-il prêt ?

Analyse, Dossiers, Ingrédients 15 Nov 2018 8 minutes de lecture
Lécithine bio obligatoire : le marché est-il prêt ?
Des matières premières aux lécithines - ©Ingrebio

 

A partir du 1er janvier 2019, les transformateurs utilisateurs de lécithine ne seront plus autorisés à fabriquer des produits bio avec de la lécithine conventionnelle. L’obligation d’utiliser de la lécithine biologique uniquement est discutée depuis plusieurs années et était notifiée lors de l’amendement du règlement n°889/2008 du 29 avril 2016 (RCE n°2016/673) à l’annexe VIII-A.
Depuis 2 ans, les opérateurs de la filière lécithine travaillent à sécuriser les approvisionnements en lécithine biologique, produit réputé comme fragile. De leur côté, les transformateurs bio ont eu 2 ans pour tester, reformuler… et opter pour la meilleure stratégie : substituer ou supprimer la lécithine… tout en tenant compte des attentes des distributeurs…

Alors à 2 mois de l’échéance réglementaire, le marché est-il prêt?

 

Sans ou avec quelle lécithine? Une question de stratégie pour les entreprises bio

Pour les transformateurs bio, cette évolution réglementaire est loin d’être anodine. Le marché se divise entre les choix d’origine botanique (soja ou tournesol majoritairement) et géographique (Europe ou Asie surtout)… Mais dans tous les cas, la lécithine biologique est plus chère et pour beaucoup, l’écart de prix n’est pas soutenable. On parle ici d’un facteur

 

 

image_print