Publicité

Tendance : le chou kale, source d’inspiration culinaire

Ingrédients, Tendances 27 Nov 2018 6 minutes de lecture
Tendance : le chou kale, source d’inspiration culinaire
Le chou kale nouvel invite des plats bio - ©DerynMacey - Unsplash

 

Chéri des foodistas, le chou kale (prononcez keil) a envahi la blogosphère en France depuis quelques années, et se fraie aujourd’hui une place dans nos rayons de supermarchés grâce aux industriels sensibilisés aux bénéfices santé de cet étonnant légume aux supers pouvoirs.

Pourtant, il n’est guère nouveau ! Déjà consommé dans l’Antiquité et courant sur les tables au Moyen-âge dans tout le bassin méditerranéen, ce chou est plutôt vu comme un chou fourrager au début du XXè siècle en France. En revanche en Allemagne il entre dans des préparations traditionnelles (potée de saucisse au « Grünkohl »), tout comme aux Pays Bas (« Boerenkool ») ou au Portugal (soupe « Caldo verde » avec du chorizo).

Mais plébiscité Outre-Atlantique par des stars comme Gwyneth Paltrow et même par Michelle Obama qui l’introduisit en salade à l’occasion du traditionnel repas de Thanks Giving à la Maison Blanche, il est ensuite propulsé dans l’hexagone par une américaine vivant à Paris, désespérée de ne pas y trouver son légume fétiche. Kristen Beddard lance ainsi « The Kale Project » en 2012, en tissant un réseau entre les producteurs, les restaurateurs, les distributeurs et les consommateurs. Elle sera ainsi à l’origine de la relance de sa production en France.

 

Dans quels rayons retrouve-t-on ce chouchou de la cuisine-santé?

Il a fait son entrée depuis plusieurs années dans les linéaires en tant que chips, destinées aux consommateurs végétaliens, crudivores et/ou sans-gluten soucieux de leur santé.

Très souvent enrobées d’une sauce à base de noix de cajou, puis assaisonnées d’épices classiques (piment, moutarde, oignon etc.) ou d’ersatz de fromage (red cheezy chez Happy Crulture), ces chips se parent également d’un doublé de super-aliments (avec de la poudre de maca chez Sol Semilla). La gamme apéritive s’est ensuite étendue aux crackers avec une base de farines multigraines (Luke’s Organic) ou aux soufflés de maïs au quinoa (Eat Real).

 

L’autre grand secteur d’application exploité est celui des boissons. Il couvre autant les traditionnels smoothies détox

Auteur : Natacha Brière, Créatrice-Consultante Culinaire Farandole Végétale

 

image_print