Publicité

Commerce Equitable France alerte sur la multiplication de produits « équitables » sans garanties claires

Actualités, Qualité 12 Déc 2018 2 minutes de lecture
Commerce Equitable France alerte sur la multiplication de produits « équitables » sans garanties claires
De l'importance de la relation dans les approvisionnements - ©Budimir-Jevtic

 

Les nouveaux produits alimentaires promettant une rémunération équitable pour les producteurs se multiplient dans les linéaires de la distribution, avec un succès toujours grandissant auprès du public. Commerce Equitable France, collectif français des acteurs du commerce équitable, alerte les distributeurs sur la faiblesse des garanties offertes aux consommateurs sur ces nouveaux produits portant l’allégation « équitable » sans se référer à des labels reconnus de commerce équitable.

Le commerce équitable bénéficie aujourd’hui d’un cadre légal précis en France

Les 6 points clés du commerce équitable

  • Des prix rémunérateurs pour les producteurs, basés sur les coûts de production et une négociation équilibrée
  • Un engagement commercial pluriannuel entre les producteurs et les acheteurs
  • Le versement d’un montant supplémentaire destiné au financement de projets collectifs
  • Une autonomie des producteurs grâce à la mise en place d’une gouvernance démocratique dans leurs organisations
  • La transparence et la traçabilité des filières
  • La sensibilisation des consommateurs à des modes de production socialement et écologiquement durables

Issu d’un mouvement citoyen mondial, le commerce équitable s’est construit pour proposer une rémunération juste aux producteurs et promouvoir des pratiques plus durables aux niveaux social et environnemental. Au départ centré sur les produits importés des pays du Sud, le commerce équitable s’applique aujourd’hui également aux productions françaises : il s’appuie sur une définition légale à travers l’article 94 de la loi sur l’Économie Sociale et Solidaire de 2014[1]. Café, thé, lait, pâtes ou fruits frais : tout produit portant une allégation renvoyant à la promesse du commerce équitable est tenu de respecter les 6 principes de la démarche.

Les labels de commerce équitable : des outils de garantie fiables, des repères pour les consommateurs

Les labels de commerce équitable offrent des garanties fiables aux consommateurs et sont des repères d’achats sécurisants. En effet, les labels déclinent la définition légale du commerce équitable en engagements précis (cahiers des charges transparents, en accès public sur leurs sites internet) et organisent des contrôles externes par des auditeurs indépendants. Ces labels sont reconnaissables sous forme de logos auxquels les consommateurs peuvent se référer dans leurs achats. Sans label, les consommateurs ne disposent d’aucun repère pour savoir s’ils peuvent avoir confiance dans les auto- déclarations des marques sur leur politique de prix juste et de contractualisation auprès de leurs fournisseurs ou encore sur les pratiques sociales ou environnementales.
Commerce Équitable France appelle les distributeurs à exiger de leurs fournisseurs des labels de commerce équitable et à avoir recours à ces mêmes labels pour leurs marques distributeurs.

Les 6 labels de commerce équitable présents sur le marché français :

 

En savoir plus : www.commercequitable.org


[1] https://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2014/7/31/ERNX1315311L/jo/article_94

image_print