Publicité

Étude inédite : les effets du commerce équitable sur la rémunération des agriculteurs français et la transition agroécologique

Actualités, Publications 07 Fév 2019 1 minute de lecture
Étude inédite : les effets du commerce équitable sur la rémunération des agriculteurs français et la transition agroécologique
Filière lait et Filières légumineuses Origine France - ©Commerce Equitable France

 

Alors que les ventes de produits de commerce équitable origine France se montrent très dynamiques (ventes de 323 Millions € en 2017, +18 % par rapport à 2016), Commerce Équitable France publie une étude inédite qui montre les contributions du commerce équitable à la durabilité des filières alimentaires françaises.

Une étude sur deux filières pour comprendre comment construire des partenariats commerciaux équitables

Les États Généraux de l’alimentation et la loi Alimentation qui s’en est suivie ont mis en exergue les difficultés à garantir des négociations commerciales équilibrées entre producteurs, transformateurs et distributeurs ainsi que les nombreux blocages qui freinent la transition agroécologique des modes de production agricole. Dans quelle mesure le commerce équitable peut-il être un outil pertinent pour répondre à ces problématiques ?

L’étude réalisée par le Basic pour Commerce Équitable France examine la réalité de partenariats reprenant les critères de la loi de 2014 sur le commerce équitable dans les filières bio lait et légumes secs. Les cas analysés sont : les relations de Biolait avec Biocoop et Système U et celles de la Ferme de Chassagne avec Biocoop et Ethiquable.

Les effets constatés : les partenariats de commerce équitable accélèrent les conversions bio et rééquilibrent les relations commerciales

Les cas étudiés montrent des relations commerciales plus apaisées, avec une meilleure rémunération pour les producteurs et une plus grande part de valeur ajoutée, les prix d’achat étant basés sur l’identification des coûts de production.

Les partenariats de commerce équitable permettent aux producteurs d’avoir de la visibilité sur des débouchés rémunérateurs. Par ailleurs, le commerce équitable vient renforcer les accompagnements techniques, économiques et sociaux portés par les collectifs de producteurs auprès de leurs adhérents. Dans ce contexte sécurisant, les producteurs peuvent plus facilement sauter le pas vers une conversion bio.

Des accompagnements publics pour développer un commerce équitable exigeant

Au-regard des effets positifs constatés, l’étude recommande aux pouvoirs publics d’accompagner le développement de partenariats de commerce équitable à travers :

→ La mise en œuvre de la reconnaissance publique des labels et garanties de commerce équitable (conformément au Décret 2015-1311) pour proposer des repères clairs de consommation.

→ Des outils à destination de la restauration collective pour l’introduction de produits issus du commerce équitable, tel que prévu par l’article 24 de la loi alimentation promulguée à l’automne 2018.

Pour consulter l’étude intégrale : Étude inédite sur le commerce équitable origine France

A noter : les résultats de cette étude seront présentés au Salon de l’Agriculture, en partenariat avec l’Agence Bio, mardi 26 février à 16h.

 

 

image_print