Plant pomme de terre

Plant de pomme de terre féculière - ©Agrana

Dans le contexte de pleine croissance du marché des aliments biologiques, la production agricole biologique peine à suivre à la même cadence et la disponibilité des matières premières s’en ressent. Il y a 2 ans, nous relevions par exemple une pénurie sur le marché des amidons de pomme de terre. Celle-ci avait poussé les utilisateurs à des demandes de dérogation ou à des reformulations.
Or cet ingrédient est un bon exemple pour illustrer comment les filières biologiques, en se structurant peuvent en quelques années se sécuriser, voire devenir plus performantes que les filières conventionnelles.
Qu’en est-il aujourd’hui de la disponibilité et des perspectives pour la fécule de pomme de terre biologique ? La réponse dans ce dossier grâce aux témoignages des principaux acteurs du marché.

 

Les spécificités de la culture des pommes de terre féculières pour comprendre

Production de proximité et contractualisation

Afin de comprendre les enjeux de disponibilité de la fécule de pomme de terre biologique, il est important de comprendre cette filière spécifique.
Les matières premières - les pommes de terre féculières - diffèrent quelque peu des pommes de terre de table en particulier par leur teneur en amidon très élevée (souvent > 20% - soit le double de celle des pommes de terre de table). En outre, elles doivent être cultivées relativement près des usines de transformation pour éviter des coûts logistiques élevés (les pommes de terre étant majoritairement constituées d'eau…). C'est donc une culture

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

S'ABONNER

ingrebio-logo-fr-et-baseline-carre-300x300
Tous les contenus en illimité
à partir de 16€/mois

 

 

image_print