En évaluant la responsabilité des entreprises tout au long de la chaîne d'approvisionnement, la nouvelle norme We Care comble les lacunes des normes existantes et établit un nouveau référentiel global pour agir de manière durable et systématique à tous les niveaux.

L'Institut de recherche pour l'agriculture biologique (FiBL)[1] a lancé le 17 février dernier ‘We Care’, la nouvelle norme de durabilité pour l'industrie alimentaire, qui met l'accent sur la chaîne d'approvisionnement. We Care certifie que les entreprises respectent, avec leurs partenaires, des critères écologiques et sociaux complets depuis la culture dans les pays ou régions d'origine jusqu'au site de l'entreprise de transformation.

En incluant la chaîne d'approvisionnement, We Care va plus loin que les autres systèmes de contrôle. Selon le FIBL, de nombreuses normes ou labels utilisés dans le secteur alimentaire se concentrent sur le système « produit » seulement, mais pas sur les entreprises dans leur ensemble. Ils ne prennent en compte que certains aspects de la production ou des achats, mais pas tous les critères essentiels de la durabilité. We Care comble ces lacunes, intègre d'autres normes de durabilité exigeantes et les complète de manière significative.

 

164 critères écologiques et sociaux et un focus sur la chaîne d'approvisionnement

We Care se fonde sur le principe de l'équité envers les personnes et l'environnement. La nouvelle norme évalue les activités durables d'une entreprise sur la base de quatre domaines d'action :

schema production alimentaire

Évaluer la durabilité sur toute la chaine d'approvisionnement - ©FIBL

  • gouvernance d'entreprise
  • gestion de la chaîne d'approvisionnement
  • gestion environnementale
  • responsabilité des employés

Ceux-ci sont à leur tour divisés en un total de 164 critères.

Sur le site de l'entreprise, par exemple, l’attention est portée sur les questions de gammes de produits sans OGM, de préservation de la biodiversité, de bien-être des animaux, de réduction des émissions de gaz à effet de serre ou de salaires minimum...
Le domaine d'action lié à la ‘gestion de la chaîne d'approvisionnement’ spécifie comment une entreprise doit façonner activement sa responsabilité tout au long de la chaîne d'approvisionnement, la formuler et documenter sa mise en œuvre. Par exemple, We Care exige d'une entreprise certifiée qu'elle prenne des mesures immédiates si les normes sociales, environnementales ou de bien-être animal sont violées dans sa chaîne d'approvisionnement. En outre, l'entreprise doit prouver qu'elle travaille avec ses fournisseurs sur le long terme et dans un esprit de partenariat. Les achats jouent un rôle essentiel à cet égard. Elle veille notamment à ce que des prix adéquats soient payés pour les matières premières. Les fournisseurs doivent également se conformer aux critères We Care afin de pouvoir travailler avec des entreprises certifiées We Care.

Et si certains de ces critères sont déjà couverts par d'autres normes environnementales et sociales que respecte l’entreprise, ces certifications sont reconnues pour le champ d'action qui leur correspond. « Par exemple, une déclaration environnementale validée conformément à EMAS ou une certification ISO 14001 sont reconnues pour le champ d'action de la gestion environnementale », explique Dr Jenny Teufel, de l'Öko-Institut, présidente du comité de pilotage.

 

Les premières entreprises certifiées ‘We Care’

We Care est une norme basée sur l'expérience pratique. En 2015, l'entreprise commerciale Alnatura, le fabricant de produits alimentaires Lebensbaum et le certificateur international Kiwa avaient formulé le besoin d'une norme de durabilité plus complète et incluant la chaîne d'approvisionnement. En tant que partenaires pratiques, ils ont donné l’impulsion et les premiers retours concrets sur cette norme. Alnatura et Lebensbaum ont été les premières entreprises à se soumettre à la certification pilote.

Avec Walter Lang GmbH, Peter Riegel Weinimport, PrimaVera Naturkorn, Tradin Organic, Midsona et Bohlsener Mühle, six autres entreprises ont été certifiées ou inscrites à l'audit depuis. Le label de certification We Care permet une certification à un niveau de base ou à un niveau supérieur, plus exigeant. À ce dernier niveau, une entreprise est autorisée à afficher le label We Care sur l'emballage de ses produits.

La norme We Care a été élaborée indépendamment du projet de loi sur la chaîne d'approvisionnement. Néanmoins, We Care et la Loi sur la chaîne d'approvisionnement poursuivent des objectifs comparables : Respect des normes sociales et environnementales tout au long de la chaîne d'approvisionnement, dans l'intérêt des personnes et de l'environnement. Toutes les entreprises qui importent, transforment ou produisent elles-mêmes des aliments, qui font également ou exclusivement produire des aliments par d'autres entreprises et qui distribuent également leurs matières premières ou leurs produits finis en tant que grossistes ou détaillants peuvent être certifiées.

Selon Dr Jenny Teufel, We Care peut idéalement accompagner et compléter les labels biologiques ou du commerce équitable. « Car tous ces labels encadrent le produit et sa production », précise-t-elle. « We Care évalue l'entreprise concernée dans son ensemble : à savoir si, au-delà de ces labels, elle pratique et développe une gestion durable globale ».

 

Science et pratique au sein du comité de pilotage

FiBL Deutschland e.V. est le détenteur de We Care et donc également du label. Sous l'égide du FiBL, l'assurance qualité et le développement de la norme sont assurés par un comité de pilotage indépendant. Cet organe de décision suprême est structuré

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

S'ABONNER

ingrebio-logo-fr-et-baseline-carre-300x300
Tous les contenus en illimité
à partir de 16€/mois

image_print