Certifié 'façonnier engagé' bio depuis 2017, le Centre d’expertise alimentaire Adrianor dispose d’une plateforme technique utile à tous les opérateurs qui souhaitent concevoir ou développer des produits alimentaires sucrés ou salés. Ce qui est moins connu en revanche, c’est sa capacité de production de petites séries – ou préséries – sur une zone de fabrication dédiée... Une aubaine pour les porteurs de projets, les start-ups, ou les plus gros faiseurs industriels. Mais aussi pour les agriculteurs locaux, en recherche de solutions de transformation pour leurs produits en vente directe.

 

Paul Vandooren, Chef de projets chez Adrianor

 

 

Entretien avec Paul Vandooren, Chef de projets chez Adrianor

 

 

Conserves de viande, transformation de fruits ou légumes, sauces et plats cuisinés, pains et pâtisseries, ou encore analogues à base de produits végétaux... l’expertise d’Adrianor couvre une large gamme de produits alimentaires sur 650m2. Situé à Arras (62), le centre technique agroalimentaire est doté de plus de 100 équipements d’opérations unitaires variées, qui se combinent pour reproduire des lignes complètes de fabrication. Entre prestation de conseil, accompagnement à l’industrialisation, et contrôles qualité, l’Adrianor a de multiples cordes à son arc, et notamment la possibilité de se transformer en façonnier de taille idéale pour des préséries ou des productions de lancement. Grâce à ses agréments sanitaires et ses certifications (Bio, Halal…), les transformateurs bio disposent d’un véritable outil de production pour tester, démarrer ou produire.

 

Produire des petites séries ? Pour quoi faire ?

Un porteur de projet qui, après les premiers tests dans sa cuisine, souhaite valider sa recette en conditions industrielles. Une start-up qui se lance et qui a besoin de fabriquer ses premières séries pour tester son marché. Un fournisseur d’ingrédients qui a besoin d’un lot de biscuits avec ses ingrédients pour une dégustation sur un salon. Ou un agriculteur qui souhaite transformer ses produits avant d’investir en gros équipements sur son exploitation.

Tous ces exemples illustrent le besoin d’équipements spécifiques, adaptés aux normes, et à taille petite à moyenne. Une mini-usine qui peut rendre service ponctuellement ou sur le long terme, c’est ce que propose l’Adrianor depuis 2015. « La certification bio comme façonnier engagé est venue peu après, comme un service en plus à nos clients qui peuvent immédiatement apposer la mention BIO sur leur produit sans attendre d’avoir leur propre site ou de le faire auditer », ajoute Paul Vandooren.

Adrianor se positionne comme un acteur indépendant permettant d’accompagner ses clients dans leurs productions originales, avec la liberté de choix de leurs fournisseurs, tout en étant présent pour les conseiller selon leurs besoins.

Quelques-unes des opérations unitaires du Centre Technique Adrianor

Quelques-unes des opérations unitaires du Centre Technique Adrianor - ©Adrianor

 

L’expertise technique à 360° de l’Adrianor

Outre les équipements de transformation, de mélange, de cuisson, de conservation… et de stockage dont dispose le centre technique, les clients utilisant la prestation de préséries bénéficient des compétences techniques et humaines de l’Adrianor. « Nous sommes en mesure d’accompagner nos clients sur la gestion de la qualité, la traçabilité de leur production, la validation de la durée de vie, mais aussi sur le sourcing… », détaille Paul.
En effet, Adrianor dispose aussi de sa propre base de données de fournisseurs d’ingrédients, BAIA. Le Centre est également équipé d’un laboratoire d’analyse qualité et d’un laboratoire d’analyse sensorielle.
« L’intérêt aussi pour le client est de pouvoir participer aux fabrications, de se familiariser avec les équipements, de les sensibiliser aux divers points critiques à surveiller… des échanges très riches en général ».

Contrôle qualité intégré dans les labos de l'Adrianor - ©Adrianor

Contrôle qualité intégré dans les labos de l'Adrianor - ©Adrianor

 

Un service aux entreprises, au-delà des règles de base

Adrianor a choisi de se faire certifier Agriculture Biologique par Ecocert il y a 5 ans. Le centre est audité au moins une fois par an, comme toute autre usine agroalimentaire. « C’est un véritable engagement pour nous et pour nos clients ». Car au-delà des démarches obligatoires, Adrianor a développé une véritable expertise de la transformation bio. « Nous sommes en mesure d’apporter notre soutien en formulation, pour le transfert de recettes en bio, par exemple », précise Paul, qui est également impliqué dans le RMT ACTIA TransfoBio[1]. Mais ce qu’apprécient les entreprises, c’est le partage d’expérience et l’accès en toute transparence à la documentation technique liées aux essais et productions (fiches de fabrication, rendements matières, barèmes de pasteurisation…). Un savoir qui leur sera d’une grande aide lors du transfert de la production sur leurs propres équipements ou chez un futur sous-traitant.

Pour aller plus loin, le centre technique est également équipé pour pouvoir analyser les consommations énergétiques des fabrications. Pas moins de 50 compteurs d’énergie (gaz et électricité) et de consommation d’eau sont installés sur le site ou reliés aux équipements. Ainsi, des bilans de consommation peuvent être établis par journée de production ou par opération unitaire. Des informations très utiles pour comparer deux technologies avant un investissement plus durable par exemple.

Un outil de fabrication propice aux échanges - ©Adrianor

Un outil de fabrication propice aux échanges - ©Adrianor

 

Anticiper les besoins des entreprises : un leitmotiv pour accompagner la transition alimentaire

Chaine de conditionnement des légumes - ©Adrianor

Chaine de conditionnement des légumes - ©Adrianor

Les capacités de production en petites séries du Centre Adrianor sont assez uniques en France. Et elles répondent à des vraies problématiques de jeunes entreprises agroalimentaires qui se lancent, notamment en bio. Faciliter le développement de celles-ci et pouvoir en faire profiter le plus grand nombre est la volonté de toute l’équipe de l’Adrianor.

C’est pourquoi elle ne compte pas s’arrêter là. Après les certifications Bio et Halal, et bientôt la possibilité de production Kasher, l’Adrianor travaille notamment à faciliter et accélérer les procédures d’obtention des agréments vétérinaires pour tous les types de productions à base de matières premières animales.

Ces démarches volontaires sur le long terme permettent une meilleure réactivité face aux demandes des industriels de l’agroalimentaire mais aussi des agriculteurs de la région Hauts-de-France qui bénéficient ainsi d’un outil adapté pour démarrer la fabrication de leurs produits bio dans les meilleures conditions.

 

 


[1] Le RMT ACTIA TransfoBio est le Réseau Mixte Technologique dédié aux produits bio transformés. Ce Réseau d’expertise a pour mission d’apporter des réponses concrètes aux entreprises et aux pouvoirs publics sur la formulation et la transformation des produits Bio et leur adéquation avec les attentes des consommateurs.

image_print