caroube

Caroube : une double crise pour les ingrédients issus de la légumineuse

 

Largement utilisée en alimentaire pour son pouvoir épaississant, texturant et gélifiant, la gomme de caroube subit actuellement une double crise : économique d’une part car la demande augmente fortement face à une production en baisse et sanitaire d’autre part : elle a, hélas, été rattrapée en juin 2021 par le scandale de l’oxyde d’éthylène.

 

Botanique[1] : un arbre de zones arides méditerranéennes

Cultivée pour son fruit, la caroube, cette espèce d’arbres dioïques[2] de la famille des fabacées (légumineuses), est une essence thermophile[3]. Originaire des régions méditerranéennes, le caroubier, très répandu par la culture, se plaît sur les terres arides. Il s’agit d’un arbre pouvant vivre 20-25 ans et atteignant 15 m de haut. On compte quinze à vingt graines par gousse. Brunes, de forme ovoïde aplatie, biconvexes et très dures, elles sont séparées les unes des autres par des cloisons pulpeuses.

Le Ceratonia siliqua est appelé communément le caroubier européen : il s’agit de l’espèce la plus répandue dans le bassin méditerranéen. Mais il existe par ailleurs d’autres espèces comme le caroubier d’Arabie (Ceratonia Oreothauma) ainsi que des espèces américaines et asiatiques.

 

Entre baisse de la production et hausse de la demande

La production annuelle mondiale de gousse de caroube (conventionnelle + bio) est estimée à moins de 200 000 tonnes, avec une tendance claire à la baisse ces dernières années. Les pays méditerranéens dominent largement. Néanmoins, depuis 2010, le Mexique est entré sur ce marché. L’Espagne se dit être le premier producteur mondial avec un volume compris entre

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

S’ABONNER

ingrebio-logo-fr-et-baseline-carre-300x300
Tous les contenus en illimité
à partir de 16€/mois

Retrouvez nos fournisseurs de caroube bio dans l’Annuaire Ingrébio Testez gratuitement trouvez facilement des solutions bio !

Je découvre