Depuis la fin des années 90, le fournisseur Tradin Organic Agriculture est présent sur le marché français. L’entreprise néerlandaise produit et importe plus de 220 références de matières premières et ingrédients biologiques, grâce à un bureau commercial, basé en région PACA. Dans un contexte chahuté, nous avons voulu savoir comment un importateur de matières premières bio historique percevait l’évolution du marché français…
 
jean-marc Pindat

Entretien avec Jean-Marc Pindat, Responsable des ventes France pour Tradin Organic Agriculture.

 

 

S’unir dans la bio pour regagner la confiance des consommateurs

Le marché bio français a beaucoup évolué en 30 ans. Début des années 2005, il ne représentait que 1,57 millions d’€. Il atteignait 12,67 milliards € en 2020. « Si nous avons connu plusieurs années avec des taux de croissance à 2 chiffres, nous sentons un ralentissement depuis ces dernières années, avec un fort effet Covid depuis 2020 », commente Jean-Marc Pindat, qui représente Tradin Organic Agriculture depuis 12 ans en France. Le fournisseur envisage une année 2022 complexe. Les repères des consommateurs, qui sont de plus en plus enclins à consommer durable, sont aussi de plus en plus biaisés par des discours ambivalents... « Je trouve qu’il y a énormément de confusion sur le marché », regrette-t-il. En plus des démarches nationales concurrentes (‘sans pesticides’, HVE…), Jean-Marc s’inquiète de positions mieux-disantes d’acteurs bio, qui « en voulant sortir du lot, indirectement contribuent à dévaloriser le label bio et toute la filière. Le mieux est l’ennemi du bien », appuie-t-il. Et il est vrai que les débats sont nombreux à l’intérieur même de la filière : local vs importé, GMS vs MSB, produits bruts vs ultra-transformation… « Le marché bio est encadré par une réglementation. Je pense qu’il faut faire confiance au logo et aux certificats. Pour regagner la confiance des consommateurs (ou ne pas la perdre), la filière bio doit s’unir d’une seule et même voix pour vanter tous ses avantages ».
C’est en ce sens que Tradin Organic Agriculture s’investit dans l’association européenne OPTA[1], dont le but est de représenter au niveau de la Commission Européenne les transformateurs bio et de peser sur les questions relatives à la transformation bio.

Stand Tradin

Stand Tradin Organic au salon CFIA 2021

Être acteur européen en France

Tradin Organic Agriculture est un acteur international, engagé dans des standards RSE européens et mondiaux. Face aux attentes spécifiques des clients français, et à la multitude des labels nationaux (les labels équitables par exemple), il n’est pas toujours simple d’être un acteur ‘étranger’. « La difficulté est de devoir faire le grand écart entre les démarches locales et internationales. Nous manquons de standards homogénéisés sur les critères sociaux, notamment », explique Jean-Marc. Tradin est par exemple investi dans des certifications européennes telles que KRAV, SMETA ou plus récemment le label RSE WeCare[2], qui sont méconnus en France. « Nous devons faire preuve de pédagogie pour expliquer à nos clients en quoi ces labels sont au moins aussi bien que les labels français ».

 

Bio importé ou bio local

La nécessaire transition alimentaire a amené les consommateurs à tout attendre du local, sous-entendu de proximité. « A notre niveau, cela se ressent par une demande ‘concentrique’ des acheteurs : ils veulent d’abord de l’origine France, puis Europe, et enfin monde quand il n’y a pas le choix… tout ceci bien entendu aves des contraintes prix fortes… », constate Jean-Marc. En tant que producteur-importateur, Tradin Organic Agriculture défend cependant la définition du local portée par les acteurs du commerce équitable notamment, selon laquelle « relocaliser serait plutôt redonner un lieu/une origine à ce que l’on mange »[3]. « Nous avons été un pionnier dans la création de filières biologiques responsables à l’international », précise Jean-Marc, « aujourd’hui, 40% des matières premières que nous fournissons proviennent de filières propres, récoltées et transformées sur place ».
Grâce à son équipe d’agronomes présents sur les bassins de production aux 4 coins du monde, Tradin Organic Agriculture structure des filières de la mise en place des cultures ou des partenariats agricoles à la construction de site de transformation in situ. « Nous accompagnons les équipes locales en vue de la certification, mais aussi pour améliorer leur niveau de vie et leur niveau de connaissances ». Pour Tradin, c’est aussi un engagement durable pour offrir sur le long terme un haut niveau de qualité à ses clients.

Usine de transformation en Éthiopie

Reconnu comme leader sur cette catégorie de marché bio, Tradin Organic Agriculture a peu d’équivalent en France, avec une diversité de produits aussi large. Depuis 1985, l’entreprise pionnière a monté plus de 30 filières intégrées dont certaines sont devenues indépendantes depuis. Actuellement 18 sont encore gérées par Tradin.
En Europe, Tradin Organic Agriculture est actif dans le secteur des huiles (avec son huilerie en Bulgarie) et dans les (petits) fruits (avec son site partenaire de surgélation en Serbie depuis plus de 20 ans).
Tradin craint aujourd’hui pour ses partenaires en Ukraine. « Nous avons développé des liens avec des producteurs de fraise et framboise Ukrainiens depuis 4 ans. On espère qu’ils sont sains et saufs et qu’ils vont pouvoir continuer leurs projets d’agriculture bio sereinement », souligne Jean-Marc.

Ces filières agrumes au Mexique ou fruits tropicaux (et coco) aux Philippines font leurs preuves aussi depuis une 15aine d’années, tant sur le plan environnemental que social. En Afrique, Tradin travaille le cacao bien sûr, avec son projet phare au Sierra Leone[4], mais propose aussi de belles filières au Burkina Faso (mangue séchée), en Tanzanie (miel, chia…) ou encore en Éthiopie avec le sésame et sa plus récente huilerie pour l’avocat. Et de nombreux projets sont encore en cours de structuration…

 

 

Tradin Organic Agriculture sera présent au salon CFIA à Rennes : stand 4-D16.

 

Retrouvez la GAMME D’INGRÉDIENTS De Tradin Organic dans l’Annuaire INGREBIO.

 


[1] L'Organic Processing and Trade Association Europe (OPTA) représente les principales entreprises de transformation et de commerce de produits biologiques basées dans l'UE.
[2] V. We Care : une nouvelle norme de durabilité pour l’industrie alimentaire, Ingrébio, 09/03/2021
[3] Citation de François Collart Dutilleul, chercheur émérite en droit spécialiste du droit de l'alimentation et de la sécurité alimentaire, lors des Assises du Commerce Équitable 2021. Lire le compte-rendu.
[4] Tradin Organic partage ses résultats et ses engagements pour un sourcing bio durable, Ingrébio, 22/12/2021

image_print