Immunité, stress et santé mentale, beauté par l’intérieur, santé féminine… tel serait notre top 4 des tendances perçues sur le salon Vitafoods 2022. Une édition presque revenue à la normale en termes de fréquentation et qui justifie sa présence par la croissance des nutritions ciblées et complémentaires.
Pour 74% des consommateurs européens, consommer des aliments qui ont un impact positif sur leur santé est assez à très important pour se maintenir en bonne santé, d’après une enquête d’Innova Market Insights[1]. La proposition de ‘nutrition personnalisée’ commence d’ailleurs à faire écho puisque 38% seraient de plus très intéressés par une approche personnalisée de leur alimentation, basée sur leurs besoins fonctionnels (sommeil, énergie, stress, concentration…) ou leurs besoins nutritionnels (protéines, glucides, fibres…) spécifiques.

Cette étude montre également que les attentes des consommateurs envers l’industrie agroalimentaire sont fortes. Deux consommateurs sur 3 affirment que « les entreprises devraient être plus à l’écoute des consommateurs lors du développement de produits ou de services ». Et 60% des consommateurs européens ont la conviction que « l’industrie agroalimentaire a la responsabilité de faire la différence dans le monde ».

Qu’en est-il sur le terrain ?

"We never went organic, we started out that way", Vitafoods 2022

©Ingrébio

Au sortir du salon Vitafoods 2022, impressions mitigées. Oui le secteur nutraceutique se verdit, avec une forte dominance de solutions et d’ingrédients naturels, oui un travail d’intégration des filières (durables) est amorcé, notamment dans le secteur des extraits de plantes, oui la certification bio est toujours présente sur de nombreux stands, avec des engagements plus ou moins forts… Mais assez peu finalement dans les innovations mises en avant officiellement (galeries des nouveautés, tasting centre…). Et ces démarches les plus engagées ne sont donc pas non plus celles qui sont relayées dans les rapports officiels.

C’est donc ici, que vous trouverez le compte-rendu de ce qu’il fallait voir au Vitafoods si vous cherchez à développer des compléments alimentaires ou des produits diététiques performants bio et durables.

 

De l’engagement agricole aux partenariats durables pour les plantes

De nombreux exemples montrent la prise de conscience de l’importance de l’engagement en amont. Gage de qualité mieux maîtrisée, cet investissement permet aussi une meilleure résilience lors de crises telles que celles que nous traversons aujourd’hui sur les approvisionnements. Pour Worlée par exemple, cela se matérialise par le renforcement de ses partenariats d’approvisionnement en France et en Europe dès que possible. Le partenariat avec .grain sur la filière chia porte ses fruits notamment.

Dans les huiles essentielles bio,

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

Cet article d'Ingrébio vous intéresse ?

Ingrébio vous permet d'acheter des articles à l'unité pour vous aider dans votre veille !

S'ABONNER

INGREBIO MAG banner
Tous les contenus en illimité
à partir de 17€/mois

image_print