Les fibres alimentaires ne sont pas des nutriments comme les autres puisqu'elles ne sont pas assimilées par notre organisme. Malgré tout, elles jouent un rôle central pour notre digestion et pour notre santé globale. Les consommateurs bio ont une consommation supérieure en fibres car leur régime alimentaire est généralement plus riche en fruits et légumes et surtout en noix et autres graines oléagineuses[1]. Cependant, cela ne suffit pas toujours à atteindre les recommandations.
Selon l’ANSES, la dernière étude de consommation INCA 3 montre que les apports en fibres (évalués en moyenne à 20 g/jour) étaient encore inférieurs aux recommandations de 30g/jour pour les adultes en 2017[2]. L’ANSES incite donc toujours les consommateurs à privilégier les aliments riches en fibres (fruits et légumes, légumineuses et produits céréaliers) et les industriels à augmenter les teneurs en fibres des aliments.

Les allégations de santé sur les fibres sont encadrées par la réglementation européenne ‘Health Claims’ et ne sont pas encore possibles pour toutes les fibres. Sont autorisées les allégations liées au transit intestinal associées à la présence de fibres de céréales (orge, avoine, seigle et son de blé), de fibre de betterave (sucrière) ou d’inuline (de chicorée).

Pour les allégations nutritionnelles, on utilise :

  • « source de fibres » lorsque le produit fini contient plus de 3g de fibres pour 100g (ou ml) ou 1,5g de fibres pour 100kcal.
  • « riches en fibres » lorsque le produit fini contient plus de 6g de fibres pour 100g (ou ml) ou 3g de fibres pour 100kcal.

 

Ingrébio analyse à la demande les tendances d’utilisation d’ingrédients dans les produits biologiques. Pour l’analyse des fibres dans les produits bio, nous avons considéré deux panels : un panel de 205 références mentionnant la présence de fibres en face avant, et un panel de 170 produits contenant au moins un ingrédient « fibre ». On entend ici par ce terme l’adjonction de fibres extraites de céréales, de légumineuses, de fruits ou légumes, d’inuline ou de psyllium.

 

Les allégations nutritionnelles « fibres » dans les produits bio

Les allégations nutritionnelles sur les fibres représentent la majorité des mentions faisant référence à la présence de fibres dans le produit. 63,4% des références présentent une allégation « Riche en fibres » et 22,4% une allégation « Source de fibres ». En analysant leur composition, il est intéressant de constater que la grande majorité

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

Cet article d'Ingrébio vous intéresse ?

Ingrébio vous permet d'acheter des articles à l'unité pour vous aider dans votre veille !

S'ABONNER

INGREBIO MAG banner
Tous les contenus en illimité
à partir de 17€/mois

image_print