Lavande pour Huiles essentielles bio

Huiles essentielles et hydrolats biologiques : quelles perspectives pour les filières françaises

 

Les huiles essentielles et hydrolats sont les produits de la distillation de certaines plantes à parfum, aromatiques et médicinales (les PPAM, regroupant plus de 150 espèces), filières discrètes dans le paysage agricole français (moins de 1% des surfaces), néanmoins emblématiques en Provence notamment. Les PPAM représentent actuellement 67513 hectares (sources : PAC 2021 et FranceAgriMer), dont 11721 hectares en bio, qui impliquent une trentaine de groupements de producteurs installés dans 8 régions (PACA et AURA en tête). Depuis 10 ans, ce sont des filières dynamiques et en forte croissance en France (les surfaces ont augmenté de 33% depuis 2017) et dans le monde, notamment depuis le fort développement de l’aromathérapie (+300% depuis 2009 en France). Elles connaissent néanmoins depuis 2018 de fortes perturbations, bien que les filières certifiées bio semblent toujours dans une dynamique de développement (+18% entre 2019 et 2020). 

L’huile essentielle est une substance odorante volatile obtenue par distillation (humide ou sèche) ou par procédé mécanique. Elle est séparée en fin de process de la phase aqueuse qui devient l’eau florale – ou hydrolat -, produit de la condensation lors de la distillation. L’eau florale, donc un coproduit de l’huile essentielle, est de plus en plus connue, utilisée et valorisée.

Le profil de filières à fortes valeurs ajoutées

Ces filières ont un double intérêt agronomique et économique : l’huile essentielle est un produit à forte valeur ajoutée qui permet la diversification des cultures, des rotations et des revenus. Les marchés sont variés : agroalimentaire (arômes alimentaires), parfumerie fine et fonctionnelle (produits d’entretien, lessive…), cosmétique, aromathérapie, pharmacie, mais aussi protection des cultures et alimentation et santé animales. Les huiles essentielles représentent un chiffre d’affaires global d’environ 200 millions d’euros annuels en France en 2020 (source : FranceAgriMer).

Les exploitations dans ces filières ont des profils multiples, une grande majorité de la production provenant de

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

Cet article d’Ingrébio vous intéresse ?

Ingrébio vous permet d’acheter des articles à l’unité pour vous aider dans votre veille !

S’ABONNER

INGREBIO MAG banner
Tous les contenus en illimité
à partir de 17€/mois