Il est désormais possible de se fournir en féverole bio (splits, farine ou semoule), avec la garantie de la traçabilité.
En effet, depuis 2018, Graine de choc travaille en amont de la filière féverole bio pour structurer cette dernière dans la région Hauts de France. Si les Hauts de France était la région la plus productrice dans les années 2000 (avec la Bourgogne Franche Comté), les surfaces cultivées ont depuis considérablement baissé. Et surtout, l’alimentation humaine en France n’étant pas un débouché prioritaire, il était jusqu’alors impossible pour les industriels d’acheter une variété en particulier.
« Nous avons sélectionné la variété la plus adaptée en termes de goût, de propriétés fonctionnelles et surtout d’absence de facteurs antinutritionnels, notamment la vicine convicine » explique Béatrice Maire, présidente-fondatrice de la SAS Graine de choc. « Cette sélection variétale est la condition indispensable à la qualité des produits finis. Aujourd’hui, nous pouvons fournir les transformateurs en leur garantissant cette traçabilité ».
Il y a des différences énormes de goûts et de propriétés fonctionnelles d’une variété à l’autre. Certaines variétés ont un goût très subtil et délicat, entre la châtaigne et le pois cassé, voire avec des notes de noix, tandis que d’autres sont très amères. En ce qui concerne les propriétés techniques et fonctionnelles, on retrouve des différences non négligeables : certaines ont des pouvoirs moussants très élevés et d’autres ne moussent que très faiblement. Il importe de choisir la bonne variété pour la formulation de produits alimentaires.

Graine de choc commercialise déjà la féverole sous 3 formes aujourd’hui :

  • Splits de féverole décortiquée, pour salade et purée
  • Farine de féverole T80
  • Semoule et polenta de féverole complète

 


image_print