Depuis le 1er janvier 2022 et l’entrée en vigueur du nouveau règlement biologique (EU) 2018/848, l’utilisation des arômes naturels dans les produits biologiques est limitée. Contrairement au précédent règlement bio, désormais seuls les ‘arômes naturels de’ peuvent être utilisés dans les aliments biologiques. Mais la fabrication et la composition des arômes, comme leur utilisation, reste un sujet complexe.

Dans ce contexte, IFOAM Organics Europe, organisation œuvrant à promouvoir l’agriculture biologique à l’international, a publié un guide sur l'utilisation des arômes dans les aliments biologiques. Accessible publiquement depuis cet été, il a aussi pour vocation d’aider les fabricants d’arômes alimentaires et les organismes de contrôle à mieux comprendre les nouvelles normes juridiques.

Voir le guide de l’IFOAM sur l’utilisation des arômes dans les aliments biologiques.

En analysant tous les critères fixés par le nouveau règlement biologique (UE) 2018/848 et le règlement relatif aux arômes (CE) 1334/2008, ce guide clarifie les règles d’utilisation des arômes conventionnels dans les produits biologiques.

  • Quels arômes les transformateurs de produits alimentaires biologiques peuvent-ils désormais utiliser ?
  • De quelles informations ont-ils besoin pour s'assurer d’une garantie de conformité à la loi ?
  • Quelles sont les règles de définition des substances aromatisantes naturelles et des préparations aromatisantes, ainsi que leurs conditions d’utilisation ?
  • Comment étiqueter les arômes à destination des transformateurs ? Du consommateur final ?
  • Comment calculer la quantité à intégrer dans une denrée bio ?

En répondant aux questions que se posent les fabricants d’arômes, les transformateurs et les organismes de certification, le guide propose une vue d'ensemble des nouvelles exigences de la réglementation et éclaircit certaines zones d’ombre. Sont également inclus dans ce guide une liste de contrôles et un modèle de déclaration de conformité à l’interdiction des OGM, conformément au règlement sur l’agriculture biologique.

En France, l’INAO avait déjà rédigé en 2020 une note expliquant les futures modalités d’application du règlement bio pour l’utilisation des arômes dans les produits biologiques (voir article Ingrébio sur les explications de l’INAO).

Et pour en savoir plus sur l’évolution de l’offre et des solutions existantes sur le marché suite à cette nouvelle réglementation, vous pouvez consulter notre article R&D sur l’aromatisation des denrées bio.

image_print