Sélectionnés pour leurs saveurs authentiques, les riz biologiques Autour du Riz poussent dans des terroirs uniques, façonnés par l’histoire géologique et la main de l’Homme.

Riz thaï AOC, Basmati du Pendjab, Jasmin du Cambodge, ils ont en commun d’être cultivés en harmonie avec la nature par les gardiens d’une riziculture séculaire.
Depuis 19 ans, Autour du Riz met en place avec ces micro-fermiers des filières durables en commerce équitable. Les liens tissés sur place année après année sont garants de traçabilité et d’une sécurisation des approvisionnements, y compris dans les périodes difficiles.

La gamme des grands riz de terroir est conditionnée en sacs de 10 kg et proposée jusqu’au big bag de 1 tonne :

> Riz thaï AOC, un riz d’exception cultivé dans une région labellisée

Cette pure variété Hom Mali est cultivée dans la région rurale de la province de Sisaket en Thaïlande. Sa saveur est aérée, sucrée, florale. La coopérative regroupe plus de 800 familles de petits fermiers vivant dans 22 villages.

> Ria Basmati du Pendjab indien et pakistanais

Ce riz à l’arôme unique, au parfum de noisette, est cultivé dans trois groupements de micro-fermes de part et d’autre de la frontière. Au total, plus de 20 villages sont impliqués durablement. Au Pakistan, Autour du Riz a lancé avec une des coopératives de producteurs depuis 2018 l’expérimentation d’un mode de culture différent, plus sobre en eau. C’est une première couronnée de succès.

> Riz Jasmin du Cambodge, un des meilleurs au monde

La variété ancienne paysanne Phka Malis a été couronnée trois fois Meilleur riz au monde à la conférence mondiale du riz. Son nom signifie « guirlande de fleurs de jasmin » en cambodgien. Une coopérative regroupe plus de 700 micro-fermes à proximité de la plus grande forêt vierge d’Asie du Sud-Est.

 

Des riz notés pour leur excellence environnementale

Tous les riz Autour du Riz ont reçu les meilleures notes au Planet-score, attribuées par un collège d’experts indépendants. Leur méthode de calcul, scientifique et transparente inclut les impacts environnementaux sur la totalité du cycle de vie des aliments : de la production aux emballages, en passant par l’énergie et le transport.

Pour les riz thaï et basmati, 79 % des impacts sont liés au mode de culture, 11 % au transport, 6,3 % à l’emballage (source Agribalyse de l’ADEME).
Cette évaluation prend également en compte 4 critères essentiels pour la santé des humains et le devenir de la planète, de la rizière à l’assiette :

  • La toxicité des pesticides,
  • Le climat (émissions de gaz à effet de serre),
  • Les conséquences sur la vie sauvage (la biodiversité),
  • Le respect du bien-être animal (le mode d’élevage).

Les notes attribuées à ces riz qui viennent de loin vont à l’encontre de certaines idées reçues. Un riz bon pour la planète est donc, avant tout, un riz cultivé dans le respect de la nature.

 

 


 

 

 

image_print