La 13è édition des Assises de l’agriculture et de l’alimentation biologiques organisées par l’Agence BIO s’est tenue ce 6 décembre 2022. Elle a réuni l’ensemble des parties prenantes de la Bio autour du thème « Bio et Agroécologie : Place et rôle pour le bio dans la transition écologique ». Dans le contexte actuel difficile pour le secteur, ces Assises ont été aussi l’occasion d’échanger sur les enjeux du secteur et de réaffirmer la place de la bio dans cette transition écologique.

À cette occasion, l’État par la présence de Monsieur Marc Fresneau, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, a confirmé son soutien à l’agriculture biologique en voulant faire du bio le fer de lance de la transition alimentaire. Il a annoncé le renforcement du Fonds Avenir BIO et le financement d’une nouvelle campagne de promotion et d’information dans la continuité de celle de cet été (#Bioréflexe).

 

- ©Agence BIO

Table ronde des Assises Bio- ©Agence BIO


Un renforcement des moyens au service du soutien et du développement de la consommation bio aux Assises de l'Agence BIO

L’Agence BIO se félicite de l’attribution de 750.000 euros annoncée par Monsieur Fresneau pour lancer une nouvelle campagne de promotion et d’information sur le bio. Après le succès de la campagne #Bioréflexe, les enjeux de pédagogie sur le bio sont encore importants. Si une étape a été franchie, cette nouvelle dotation va permettre d‘adapter et d’amplifier les messages sur le bio à destination des citoyens et consommateurs français.

L’objectif de cette nouvelle campagne sera de répondre aux aspirations des Français ainsi qu’aux tendances de consommation, pour rappeler notamment que bio et local se conjuguent déjà au quotidien en France ou? 26.000 fermes bio vendent leurs productions en direct, soit 1 ferme bio sur 2.

Le renforcement du Fonds Avenir BIO, grâce notamment aux 2 millions supplémentaires attribués à la filière porc, va également favoriser la consolidation des meilleurs projets sur l’ensemble du territoire.
Pour finir, l’Agence Bio va prendre part au plan Ambition bio 2023-2027 qui va permettre de créer une feuille de route et de nouveaux indicateurs adaptés à une nouvelle météo du marché bio afin d’accélérer la transition alimentaire et agricole.

Laure Verdeau, directrice de l’Agence BIO salue le renforcement des moyens de l’Agence BIO : « Notre mission d’intérêt général est d’éclairer le citoyen dans ses choix alimentaires. Pour cela, le bio a besoin de s’adresser aux citoyens-consommateurs pour expliquer en quoi il bénéficie au collectif, et comment on peut rajouter du bio dans son assiette, quel que soit son budget. Expliquer et donner envie avec une campagne #Bioréflexe renouvelée sera notre priorité immédiate pour montrer combien le bio est un fer de lance de la transition alimentaire ».

 

« Bio et Agroécologie », des échanges fructueux avec les acteurs engagés

Lors de ces Assises, les acteurs clés du secteur ont pu témoigner pour échanger sur les enjeux du secteur et réaffirmer le rôle du bio dans la transition écologique.

Thierry Caquet, Directeur scientifique environnement a? l’INRAE, Marc-André Selosse, biologiste/chercheur au Muséum national d’histoire naturelle, Emeric Pillet, Directeur de l’ITAB et Sarah Feuillette, cheffe de service Planification, Évaluation et Prospective - Direction connaissance et planification de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie ont proposé un éclairage des mouvements et pratiques regroupés autour de l’agroécologie. Ils ont pu aborder l’agriculture biologique au regard de ce qu’elle apporte aux sols et à l’eau.

Félix Noblia, Agriculteur agronome et Président de l’association Fermes d’avenir, Sandrine Faucou, Agricultrice et administratrice de l’Agence BIO, Raoul Leturcq, paysan et agroécologue, et Audrey Bourolleau, Cofondatrice d’Hectar, ont échangé sur les différents modèles d’agriculture et sur la place de l’agroécologie et de la bio.

Dominique Schelcher, Directeur général de Système U, Didier Perreol, Vice-Président Compagnie Léa Nature, Nicolas Facon, Directeur général D’Aucy et Emily Mayer, Directrice Business Insights d’IRI France ont débattu sur les grandes tendances de consommation et de perception des citoyens et leur évolution, la nécessité d’informer les consommateurs sur le label et le rôle des distributeurs dans la structuration des filières.

Grand témoin de l’évènement, Xavier Poux, ingénieur agronome et docteur en économie rurale a apporté son expertise sur les enjeux du bio.

Loïc Guines, Président de l’Agence BIO a conclu ces Assises en encourageant les acteurs à ne pas baisser les bras : « Soyons fiers du chemin parcouru, mais reconnaissons qu’il est encore long pour transformer durablement le modèle agricole et agroalimentaire français. Le bio est au milieu du gué, la question de la structuration des filières pour un passage a? l’échelle, essentiel pour la transition agricole et écologique de notre pays. »

 

Retrouvez ci-dessous le replay des Assises de l’agriculture et de l’alimentation biologiques

Pour en savoir plus sur les Assises de l'agriculture et de l'alimentation biologiques

 

image_print