L’agriculture biologique définit dans ses principes une complémentarité des cultures agricoles et de l’élevage. En effet, la pratique d’élevages biologiques permet un équilibre des écosystèmes au sein des fermes. Par exemple, l’élevage des ruminants en pâturage favorise le stockage du carbone et renforce la biodiversité des prairies. Si une végétalisation de notre alimentation est nécessaire, rejeter totalement l’élevage est un non-sens agronomique pour un système d’alimentation durable.

Aujourd’hui, la perception des viandes bio par les consommateurs est plutôt bonne, portée par une transition des modes de consommation, telles que le flexitarisme et la recherche de ‘consommer moins mais mieux’. Pourtant, la crise du marché bio se répercute aussi sur les ventes de viande bio. Selon l'Observatoire des viandes bio d'Interbev, le marché des viandes bio est en recul en 2022 et se caractérise par une baisse de 6 % des volumes d’abattage et une augmentation marquée de matière ne trouvant pas de valorisation sur le marché BIO.

Dans ce contexte paradoxal, les acteurs du secteur carné bio gèrent les équilibres de marché et multiplient leurs engagements. Ils sont appuyés par divers projets de recherche et d’expérimentation menés par les scientifiques, indispensable volet pour apporter les preuves d’impact de l’agriculture et de l’élevage biologiques.

Nous avions le plaisir d’accueillir sur le Forum des Ingrédients Biologiques à Natexpo, une table ronde réunissant tous ces acteurs, dont nous vous partageons les enseignements.

Intervenants Table ronde elevage bio

 

Les viandes bio répondent aux attentes des consommateurs français

En avril dernier, une étude sur la perception des consommateurs envers les viandes biologiques a été menée sur un panel de 1007 personnes représentatifs de la population française, par l’institut OpinionWay.

perception des viandes bio

La perception des viandes bio en 2023 - ©Interbev / OpinionWay

Présentés par le président de la Commission Bio d’Interbev Philippe Sellier, les résultats de cette étude montraient que les viandes bio répondent aux attentes sociétales des consommateurs. Non seulement ils considèrent que consommer des viandes bio est un moyen de soutenir les éleveurs engagés (64%), mais aussi que les viandes bio sont des viandes de qualité (76%) et saines (74%). Les 4 raisons qui motivent le choix de viandes issues de l’élevage biologique sont la défense d’une agriculture de proximité (et économie locale), le soutien des éleveurs engagés dans une démarche durable, une consommation respectueuse de l’environnement et du bien-être animal. 62% des consommateurs déclarent vouloir acheter des viandes bio, au moins ponctuellement… mais celles-ci restent associées pour 76% d’entre eux à un achat « plaisir ».

Ces intentions positives restent cependant limitées dans les actes de consommation… mais il est intéressant de noter que les consommateurs reconnaissent les différences de mode d’élevage et de qualité des viandes bio.

 

Les enjeux et les engagements des filières animales bio

Dans les filières bio, les enjeux des filières animales sont nombreux. Coûts des

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

Cet article d'Ingrébio vous intéresse ?

Ingrébio vous permet d'acheter des articles à l'unité pour vous aider dans votre veille !

S'ABONNER

INGREBIO MAG banner
Tous les contenus en illimité
à partir de 17€/mois

image_print