Depuis 2008, le Fonds Avenir Bio participe à la construction, l’accompagnement et le soutien des projets de développement des filières biologiques françaises partout sur le territoire. Le 7 décembre, l’Agence Bio a donc célébré cet anniversaire en réunissant l’ensemble des acteurs des filières bio. En présence de Loïc Guines, président de l’Agence BIO, de Laure Verdeau, directrice de l’Agence BIO et d’Arnaud Lecuyer, Vice-Président Agriculture et Alimentation de la Région Bretagne, l’Agence BIO a dressé le bilan du Fonds Avenir Bio, en mettant en lumière des projets qui ont marqué ces 15 années. Le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire, Marc Fesneau, s’est quant à lui contenté d’une présence vidéo pour annoncer la nouvelle dotation de 18 millions €.

Cet évènement appuyait la nécessité de construire des filières bio françaises résilientes et souveraines, « qui soutiennent une agriculture contrôlée qui profite au collectif et à la préservation des biens communs que sont l’eau, les sols, la biodiversité et les territoires », appuyait Loïc Guines pour introduire cette journée. Il a été illustré par de nombreux témoignages de succès lors des tables rondes et des échanges avec la salle.

 

Histoire du Fonds Avenir Bio en quelques chiffres

En 2007, le Grenelle de l'environnement conduit à la création du fonds de structuration des filières bio, dans le cadre du plan de développement de l'agriculture et de l'alimentation biologiques "Horizon 2012".

Géré par l'Agence BIO, il sera doté de 3 millions d'euros par an pendant 5 ans à partir de 2008.

Ce sont au total 95 millions d’euros qui ont été gérés par l’Agence BIO, qui ont ainsi permis de mobiliser 500 millions d’euros de financements publics et privés pour « construire le garde-manger bio Made in France », aime à le rappeler Laure Verdeau.

300 entrepreneurs bio ont été soutenus, avec leurs 1330 partenaires – car le Fonds Avenir Bio soutient des projets multipartites. Ses impacts sont visibles partout sur les territoires, y compris outre-mer, avec plus de 300 outils financés et accompagnés, pour des biscuiteries, laiteries, silos, ateliers de transformation, fromageries, moulins, etc…

En 2023, le Fonds Avenir Bio fête donc ses 15 ans et sa dotation sera portée à 18 millions d’euros en 2024, dans le cadre du

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

Cet article d'Ingrébio vous intéresse ?

Ingrébio vous permet d'acheter des articles à l'unité pour vous aider dans votre veille !

S'ABONNER

INGREBIO MAG banner
Tous les contenus en illimité
à partir de 17€/mois

 

image_print