CHICOREE DU NORD rejoignent la communauté des entreprises labellisées PME+.

Entreprise artisanale et familiale spécialisée dans la torréfaction de la chicorée depuis 1934, Chicorée du Nord assure la transformation de la racine de chicorée produite dans la région Hauts de France.
L’obtention du label PME+ aujourd’hui est une reconnaissance des engagements RSE de l’entreprise pour une production locale et bio, une alimentation saine et durable, la qualité de vie au travail, la valorisation de son savoir-faire, la réduction des emballages, et la réduction de sa consommation d’énergie.

En effet, Chicorée du Nord est engagé dans plusieurs bonnes pratiques RSE qui lui ont permis cette reconnaissance. La production des racines de chicorée est locale depuis 160 ans et 50% de l’activité est en agriculture biologique. L’entreprise travaille depuis plus de 20 ans avec ses principaux fournisseurs de matière première situés dans la région. La gamme de grains de chicorée proposée en vrac peut être moulue, torréfiée et conditionnée selon les spécifications des industriels utilisateurs.
« Et le produit que nous proposons est sain, végétal, 100% naturel et ses bénéfices sont nombreux sur la santé », affirme Stéphane Catrice, directeur de Chicorée du Nord. En effet, la chicorée contient 13% de fibres, reconnues pour leurs propriétés prébiotiques, des vitamines et elle aurait des vertus anti-inflammatoires.

Chicorée du Nord est engagé dans une démarche d’éco-conception de tous ses emballages. Pour sa gamme B2C, sa dernière création est une capsule de chicorée compatibles Nespresso qui a obtenu un prix « Planet » pour son éco-conception lors du dernier salon FEEF / AUCHAN.
La PME entend aussi s’améliorer sur ses émissions de CO2 : « Nous sommes parvenus à baisser nos consommations énergétiques de 12,36% entre 2021 et 2022 et de 13,34% entre 2022 et 2023 grâce à un travail d’isolation des torréfacteurs », se félicite Stéphane Catrice.

Le label PME+ reconnait les engagements RSE et les initiatives variées des PME : des approvisionnements locaux, la réduction de l’impact carbone de leurs achats, le développement de relations durables avec les agriculteurs, la mise en place d’indicateurs extra-financiers, la réduction de l’impact carbone, la traçabilité totale via l’étiquetage produit, le développement d’une offre vrac, l’amélioration des conditions de travail…

 


 

image_print